ECAS 2015 : Partir étudier dans l’ex-bloc soviétique : une forme de protestation ?

Partir faire des études dans l’ancien bloc soviétique :

une forme de protestation ?

 Mercredi 8 juillet 2015 de 16 à 17h30

salle : Salle Sorbonne G 607

Responsable du panel : Lucette Labache (RIAM/FMSH)

Le programme Elitaf lancé en 2012 à la FMSH-Paris, se focalise sur les étudiants et élites africaines formés dans les divers pays de l’ancien bloc soviétique. A partir des années 60, des ressortissants des anciennes colonies françaises et départements d’outre-mer ont été formés dans les pays de l’ex-bloc soviétique. Eu égard à la politique de formation dans les colonies, qui avait toujours privilégié les cadres subalternes, l’orientation dans les pays de l’Est apparaissait, pour les nouveaux Etats pris dans l’urgence de la décolonisation et des indépendances, comme l’implicite d’une rupture politique contre l’ancien colonisateur.

S’agissait-il de préparer l’affaiblissement politique et culturel de l’ancienne puissance coloniale et de présenter à la population d’autres alternatives ? Si c’est le cas, le choix des pays socialistes comme lieu de formation apparaît comme une forme de protestation contre l’ancienne nation de tutelle.

En examinant les situations de différents pays africains (Congo, Cameroun, Bénin, Sénégal, Maroc, etc…) ou celle de La Réunion, il s’agira d’analyser dans quel contexte historique ces flux migratoires ont pris naissance, les motivations qui les sous-tendaient, les multiples enjeux qui s’y déployaient, les expériences des étudiants ainsi que leur devenir et de décliner les diverses formes de protestation (choix d’alignement sur le modèle soviétique, volonté de créer un état autonome…) qui se sont manifestées par le biais de ce projet.

 Communications

Luc Ngwe

(RIAM/FMSH)

Partir à l’Est comme forme de contestation de l’ordre colonial et post-colonial au Cameroun : le cas des militants de l’Union des Populations du Cameroun

Grazia Scarfò Ghellab

(Ecole Hassania de Travaux Publics,Casablanca – Maroc)

La formation des étudiants et des élites dans l’ancien bloc soviétique comme forme de protestation ?

Ekaterina Demintseva

Portrait sociopolitique des étudiants africains en URSS dans les années 1960-1980

Boubacar Niane

UCAD/FASTEF (Sénégal)

Entre engagement sociopolitique et réalisation personnelle des sénégalais formés dans l’ex Bloc de l’Est

Jean Matéyi 

LAM-Bordeaux

 La traversée du rideau de fer des syndicalistes gabonais

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *