Séminaire ELITAF 13 mai 2014 de 14 à 17h

FMSH, 190 avenue de France, 75013 Paris, salle  3, rez-de-chaussée

Pièce jointe Mail-3 “Notre unité est inébranlable”

Olessia KIRTCHIK, Haut Collège d’Economie, Moscou, résidente à l’Institut d’Etudes Avancées de Paris en 2013-2014
et Jean-Bernard OUÉDRAOGO, directeur de recherche au CNRS, IIAC-LAIOS

Le modèle de développement agricole soviétique à l’épreuve du terrain africain :
le parcours d’un agronome burkinabé formé en URSS

Discutante : Michèle LECLERC-OLIVE, chargée de recherche au CNRS, IRIS

Résumé des interventions  :

L’emprise du modèle de développement soviétique sur le continent africain semble un phénomène important quoique largement inexploré, voire occulté. L’accueil d’étudiants africains dans les formations économiques et agronomiques a été, en particulier au cours des années 1970-1980, une voie privilégiée de l’exportation du « choix socialiste » comme alternative à la modernité capitaliste. Pour comprendre ce processus du transfert des savoirs, il faut rendre compte à la fois du contexte de leur production et de leur application. L’apprentissage du « paquet technologique », visant le progrès du monde rural, comportait en effet une lourde composante idéologique inculquée par des cours obligatoires de la théorie marxiste-léniniste. Par ailleurs, l’appropriation et la mise en pratique de ces savoirs ne peuvent être soustraites des contextes particuliers des pays d’accueil.

En suivant le parcours d’un agronome burkinabé, seront retracées, d’une part, les difficultés rencontrées lors de sa formation à l’école soviétique, et de l’autre, les épreuves rencontrées lors des tentatives d’application sur le terrain local de la science agronomique soviétique.

On se propose d’aborder, notamment, les questions suivantes. Quelles furent les conceptions du développement agricole enseignées selon les différentes périodes ? Comment les jeunes Africains souvent issus des milieux aisés reçurent-ils ces formations ? Comment se sont-ils servis des connaissances acquises une fois rentrés dans leur pays ? Enfin, quels furent les effets de l’abandon de l’économie dirigée en URSS sur leur propre conception du développement économique ?

Disciplines : Sociologie, Histoire
Contacts
Monique de Saint Martin, Luc Ngwe et Tatiana Smirnova
monique.de-saint-martin@ehess.fr,  lngwe2002@yahoo.fr, taniyasmirnova@yahoo.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.