22 janvier : Etudiants africains à Leningrad (60-70)


Nous avons le plaisir de vous inviter à participer à la prochaine séance du séminaire du programme  ELITAF

Jeudi 22 Janvier 2015, de 14h à 16h, FMSH, 190 avenue de France, 75013 Paris, salle 318, 3è étage (accès par les ascenseurs A)

Atelier de recherches avec Mireille DIMIGOU, Université Paris VIII, M2

Vie  quotidienne et formation des étudiants africains à Léningrad dans les années 1960 et 1970

Discutante : Tatiana SMIRNOVAEHESS

Résumé de l’intervention de Mireille DIMIGOU

A Saint-Pétersbourg, nos recherches menées en 2014 sur les étudiants africains présents dans les années 1960-70 se sont appuyées sur deux types de sources, la presse et les documents d’archives. Le séjour des étudiants africains à Léningrad était médiatisé dans les journaux locaux tels Leningradskaya pravda (La vérité de Léningrad)  et Leningradskij universitet (Université de Léningrad). Plusieurs articles sur les visites de nombreux chefs d’Etats africains à Léningrad, ou donnant des informations sur les conditions d’études des étudiants africains dans le  Premier institut de Médecine et à l’Université d’Etat de Léningrad ont été publiés. Par ailleurs, l’analyse des documents des Archives Centrales d’Etat (TsGA, Central’nyj gosudarstvennyj archiv) et les documents des Archives Centrales des Documents Cinématographiques et photographiques de Saint-Pétersbourg (TsGAKFD Central’nyj gosudarstennyj archiv kinofotofonodokumentov Sankt-Peterburga) nous ont permis d’étudier les mesures qui étaient prises quotidiennement par les autorités soviétiques académiques et politiques pour assurer notamment l’éducation idéologique des étudiants africains. Nous nous sommes aussi intéressés aux pratiques des autorités de l’Ambassade de France à Moscou qui invitaient les étudiants de ses anciennes colonies à des cérémonies officielles ou à passer des vacances à Paris afin de s’opposer à la propagande communiste. C’est aux années  1960-1970 que nous nous intéressons principalement ; c’est en effet dans cette période qu’a eu lieu le départ des premiers étudiants Dahoméens vers la France après leurs études en URSS. Les étudiants dahoméens qui étaient parmi les cadres formés en URSS et qui ont participé plus tard au développement du communisme au Dahomey sont au centre de nos recherches.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.